Quitter l'Europe: une nouvelle vie en Amérique

border
info

L'Amérique est bien connue comme étant un pays d'immigrants ; cette notion est essentielle pour son identité. On peut faire remonter l'émigration européenne vers l'Amérique à 1620 lorsque 100 pèlerins d'Angleterre s'embarquèrent pour un difficile voyage de quatre mois à travers l'océan Atlantique. La plupart des Européens émigrèrent en Amérique entre 1820 et 1920. Ils arrivèrent en deux grandes vagues, venant d'abord de l'Europe du Nord et de l'Ouest au début du 19e siècle, puis de l'Europe méridionale et de l'Europe de l'Est entre 1860 et 1920. Si les pèlerins avaient quitté leur patrie pour tenter de se libérer des persécutions religieuses dont ils étaient l'objet, les immigrants du 19e et du début du 20e siècle fuirent aussi de mauvaises conditions économiques ou l'oppression politique.

Dans l'Amérique du début du 19e siècle, les immigrants travaillèrent comme fermiers et comme domestiques. Lorsque le pays passa d'une économie agricole à une économie industrielle dans la seconde moitié du 19e siècle, ils posèrent des voies ferrées et travaillèrent dans des usines. Ils ouvrirent de petits restaurants, des salons de coiffure et des kiosques de cirage de chaussures. Ils travaillèrent également dans l'industrie textile et dans les mines de charbon. Ils participèrent à l'extraction du fer et à la production de l'acier et travaillèrent sur des projets gaziers, électriques et hydrauliques. Les immigrants de l'Amérique colonisèrent le pays, développèrent ses infrastructures et firent avancer la politique et la culture. Ils eurent un impact profond sur le pays; dans le même temps, en rompant les liens qui les retenaient à leur pays d'origine, ils changèrent profondément leur propre vie.

Start Exhibition